Blog Webmarketing, E-commerce et Referencement par Olivier Douard

mardi, mars 28, 2006

La Web-génération impatiente

Insolite ! Une étude menée par easymoney.com met en avant l’impatience des jeunes britanniques de 18 à 29 ans. Pour expliquer ce phénomène, Internet est directement pointé du doigt. Trop habitués à la réactivité offerte par Internet et la rapidité de leur navigation, les jeunes britanniques auraient désormais la hantise des files d’attente. La génération "Won't Wait, Won't Do" ( pour "Je n'attendrai pas, je ne ferai rien" ) comme la nomme l’étude n’accepterait donc plus de perdre son temps. Stelios Haji-Ioannou, propriétaire d'easyMoney.com précise que "cette génération habituée à la vitesse de l'Internet trouve les services offline comme les médecins, dentistes et coiffeurs beaucoup trop lents. L'Internet nous fait gagner plus d'une heure par jour, soit environ quinze jours par an. Habitués à cette rapidité, nous avons perdu notre légendaire patience britannique ; l'image de l'Anglais attendant son tour appartient au passé." Une étude qui peut donc nous amener à sourire mais qui selon easymoney pourrait provoquer des conséquences plus profondes qu’il n’y parait : un tiers de la jeune génération britannique déclare en effet n’avoir pas le temps d’aller au dentiste ou chez le médecin et ceci, même s’ils sont souffrants.

De quoi freiner la volonté des gouvernements de développer l’usage d’Internet au sein des écoles et ainsi alimenter encore plus cette Web-génération ? Surement pas. Pour nous rassurer, gardons en tête les études réalisées l’an passé par XitiMonitor où le cliché de l’accroc d’Internet, asocial et enfermé chez lui, était menaçé par des études montrant notamment la baisse générale du trafic sur Internet les jours de beau temps. Il est en revanche tout à fait correct de parler de changements de comportements grâce/à cause d’Internet. Cette recherche de rapidité en est l’un des principaux facteurs. La maximisation de son temps devient un objectif avoué, aussi bien dans les achats que dans les rencontres ou encore dans ses recherches d’informations. Ces facteurs sont donc à prendre en compte pour les entreprises présentes ou non sur le Web, beaucoup l’ayant déjà assimilé, la majorité des « Best pratices » du Web s’appuit déjà clairement sur ce phénomène.

Libellés : ,

4 Comments:

  • Cette étude britannique est à mettre en relation avec les thèmes développés par Georges Chétochine lors de son passage au DevCom Lille la semaine dernière. En résumé, nous sommes entrés dans une économie "psychique" où le consommateur est avant tout frustré par un ensemble de contraintes auxquelles les entreprises se doivent de répondre si elles veulent survivre et prospérer. G. Chétochine souligne également que la ressource rare, pour le consommateur, c'est bien le temps, un simple retard devenant ainsi "scandaleux". Un podcast résummant cette intervention ainsi que les slides de la conférence sont disponibles sur simple demande via le site web: www.chetochine.com

    By Anonymous Pascal POTY, sur Blog emarketing  

  • Je découvre ton blog par celui de Vincent
    (infos-marketing).
    C'est vraiment très intéressant.
    Bon courage pour ta recherche de stage !

    Sabine

    By Anonymous Sabine, sur Blog emarketing  

  • Merci beaucoup monsieur Poty pour le podcast qui rentre plus en détail dans l'analyse. A voir!

    Merci également à Sabine pour ses encouragements. En revanche, je ne suis plus en recherche de stage, je commence chez Pixmania le 10 avril. Je crois que tu cherches en emploi, je te souhaite bon courage et à bientôt!

    By Blogger olivierdouard, sur Blog emarketing  

  • coucou Olivier, merci d'avoir déposé un commentaire sur mon blog ! j'aime aussi ce que tu fait, c'est interessant. Merci de m'encourager !

    By Anonymous Jennifer..., sur Blog emarketing  

Enregistrer un commentaire

Créer un lien

Blog e-marketing - Accueil