Blog Webmarketing, E-commerce et Referencement par Olivier Douard

jeudi, novembre 23, 2006

Interview Thomas Romieu et Nicolas Mirail (Microsoft France)

emarketing microsoft france

Thomas Romieu, Directeur Marketing de MSN et Windows Live pour Microsoft France ainsi que Nicolas Mirail, Chef de produit Internet Explorer 7 ont eu la gentillesse de répondre à mes questions. L’occasion de parler de la stratégie multi-canal de Microsoft et du marché des navigateurs Internet.


Olivier Douard : Bonjour
Thomas et merci beaucoup de répondre à mes questions. Parlons tout d'abord du récent partenariat entre Microsoft et l'émission de Cauet sur TF1. Quel est le but de ce sponsoring? L'audience relativement jeune de cette émission est-elle la cible prioritaire d'MSN?

Thomas Romieu : Bonjour , nous cherchons à faire découvrir notre nouveau moteur Live.com par le grand public et en particulier les jeunes. Nous pensons que les nombreuses innovations de Live.com (recherche d’images, personnalisation, intégration avec Windows Live Messenger …) sont particulièrement intéressantes pour les jeunes internautes. Nous menons en parallèle des campagnes de communication sur le portail MSN et sur Windows Live Messenger.


OD :
Lors de la dernière Convention e-commerce en septembre dernier, tu avais lors de ton intervention sur Adcenter (la solution de liens sponsorisés d'MSN) beaucoup parler de multi-canal. En quoi Adcenter misera sur le multi-canal et quel retour qualitatif espérer du côté des annonceurs?

TR : AdCenter est la plate-forme publicitaire nouvelle génération de Microsoft. Elle permet aujourd’hui de gérer les campagnes de liens sponsorisés du moteur de recherches Live.com. Mais notre objectif est d’aller au-delà et de nous appuyer sur adCenter pour gérer l’ensemble des supports publicitaires proposés par la régie Microsoft. En effet, nous avons annoncé début octobre la création d’une nouvelle régie publicitaire, Microsoft Digital Advertising Solutions qui proposera aux annonceurs, dès la fin de l’année 2006, l’accès à un nombre de supports élargi au sein du Microsoft, comme Office Online (l’extension en ligne des logiciels Microsoft Office) et Xbox Live (le service de jeu en ligne Xbox). Point d’entrée unique pour les annonceurs, Microsoft Digital Advertising Solutions donne accès à une audience étendue de 465 millions d’utilisateurs uniques du portail MSN et des services Windows Live dans le monde (dont 14 millions en France) ainsi qu’à plusieurs autres millions de fans de la Xbox ou d’utilisateurs d’Office Online.


OD : Nicolas, la bataille des navigateurs Web bat son plein! Internet Explorer 7 et Firefox 2 sortent au cours de la même période. IE7 s'offre une véritable seconde jeunesse quand Firefox mise sur la continuité. Comment s’est construit le projet Internet Explorer 7 et quel est l'objectif de Microsoft avec IE7 : ralentir la montée en puissance de Firefox ou reprendre les parts de marché perdues ces derniers mois?

Nicolas Mirail : Au sujet de la période de sortie, IE7 était prévu de très longue date de par son intégration à Windows Vista dont le développement s'est terminé peu après IE7. En ce qui concerne du projet, nous avons essayé de faire table rase de l'existant et de se poser les bonnes questions. Nous avions conscience qu’Internet Explorer 6 était devenu obsolète vis à vis du Web d'aujourd'hui. IE6 datait d'octobre 2001... Avant IE6, une nouvelle version d'Internet Explorer sortait chaque année. Entre 2001 et aujourd'hui, le Web a énormément changé, à la fois dans le bon avec une économie fleurissante et dans le mauvais avec l'apparition de nouvelles menaces comme le phishing, les spywares... Notre logiciel n'était tout simplement plus adapté. Suite à ce constat, le Service Pack 2 nous a pris beaucoup de temps de développement, ce qui a naturellement repoussé la sortie d'IE7.

Pour en revenir aux parts de marché, je dirais que la concurrence, comme c'est le cas généralement, nous a fait du bien. Que ce soit Mozilla ou Opera, la concurrence empêche de se reposer sur ses acquis. Nous avons ainsi pu nous rendre compte que les onglets ou encore l'intégration des flux RSS dans le navigateur étaient de vraies demandes du marché d'aujourd'hui. Nous avons perdu assez peu de parts de marché puisque nous sommes toujours au dessus des 80% pour la plupart des pays dans le monde. La montée en puissance de Mozilla a surtout fait mal aux "petits" navigateurs en réduisant la course à 2 acteurs majeurs que sont Internet Explorer et Mozilla Firefox auxquels il est possible d'ajouter Opera.

Notre stratégie se construit autour d'une question simple: Pourquoi un navigateur serait-il en dehors du système d'exploitation? Nous ne souhaitions pas faire un navigateur pour faire un navigateur mais bel et bien créer un outil qui s'intègre dans l'expérience utilisateur. C'est pourquoi Internet Explorer 7 sera fortement lié au système d'exploitation Windows Vista afin de faciliter la protection de l'ordinateur ou la mise en place du système de contrôle parental. A nos yeux, de plus en plus, un navigateur n'est rien tout seul, il faut l'entourer de fonctionnalités de plus en plus abouties.


OD : Penses-tu possible qu’un nouvel acteur puisse venir s'implanter sur le marché des navigateurs en Europe et notamment en France?

NM : Ne jamais dire jamais bien entendu mais il ne faut pas oublier qu'il y a une importante communauté derrière Mozilla. Un tel succès est difficile à reproduire. Il faut plus qu'une simple base technique pour créer un navigateur, il faut un réel support, des outils de développement et d'amélioration... Je pense pour être clair qu'il n'y aura pas de nouvel acteur majeur sur le marché mais bel et bien des phénomènes. Le Web ne cesse d'évoluer et certains services deviennent très populaires en à peine quelques mois. Imaginons par exemple que Youtube signe un partenariat exclusif avec un navigateur... Des phénomènes de ce genre pourraient venir bousculer les parts de marché. Je crois beaucoup à la notion d'innovation et le Web est un monde virtuel qui apprécie les phénomènes de mode donc tout peut aller très vite. Internet Explorer peut lui s'appuyer sur le fait qu'il soit devenu une vraie marque, reconnue et identifiable. Une base pour faciliter un renouvellement permanent.

D'un point de vue nouveautés, qui sait quelle sera la stratégie de Google au sujet des navigateurs? Nous surveillons de près les mouvements sur le marché notamment de la part de Google qui a une stratégie orientée Web quand Microsoft a une stratégie axé utilisateur. Globalement, nous sommes plus à l'écoute du marché qu'il y a quelques années. Des leçons ont été tirées du retard accumulé technologiquement par IE6. C'est la première fois par exemple que nous lançons une version Bêta de notre navigateur afin d'avoir un vrai retour utilisateur. Nous avons pris en compte les remontées d'informations utilisateurs pour améliorer notre produit et aujourd'hui, les retours sont de plus en plus positifs.


OD : Enfin, parlons de Live.com, à la fois outil de recherche et page personnalisée. Alors qu'MSN faisait partie des précurseurs en la matière, Netvibes s'est imposé comme leader sur ce marché en très fort développement. MSN semble beaucoup miser sur sa page personnalisée en développant notamment son rapport avec les utilisateurs via des concours de développement de gadgets. Comment vois-tu l'évolution de ce marché et comment penses-tu possible la rentabilité de ce genre de service?

TR : Live.com est effectivement bien plus qu’une page personnalisable. C’est également un moteur de recherches utilisé par plus de 4 millions d’internautes français par mois. Les gadgets sont effectivement un des éléments que l’on peut ajouter à sa page personnelle Live.com. Notre stratégie est de favoriser le développement de ce type d’applications par les internautes ou des professionnels, qui les mettent gratuitement à disposition de la communauté. Nous APIs sont publiques et déjà plusieurs centaines de gadgets sont disponibles sur le site www.gallery.live.com. De manière générale, le modèle économique de nos services repose à 100% sur la publicité, qu’elle soit sous forme de bannières ou de liens sponsorisés comme c’est le cas sur le moteur de recherches Live.com.

OD : Merci beaucoup Thomas et Nicolas et à bientôt !

Libellés : , ,

2 Comments:

  • Excellent post Olivier!!! Olé!

    By Anonymous Eric Tourtel, sur Blog emarketing  

  • Une interview très intéressante, j'ai téléchargé Internet Explorer 7 dans la minute. J'ai toujours été supporteur de IE ! Mais ces derniers mois... J'avoue être parti à la concurrence pour Firefox, comme vous le dites si bien, IE 6 commençait à vieillir... En tout cas, ce nouvel opus est superbe ! Tant au niveau des fonctionnalités que de l'aspect général. Un grand bravo à MicroSoft pour IE 7 mais aussi à Olivier Douard pour cette interview.

    By Anonymous Anonyme, sur Blog emarketing  

Enregistrer un commentaire

Créer un lien

Blog e-marketing - Accueil