Blog Webmarketing, E-commerce et Referencement par Olivier Douard

mercredi, février 15, 2006

Le marché chinois à tout prix?

S’il y a bien un pays qui donne aux géants de l’Internet des envies d’expansion, c’est sans contestation la Chine. Avec 110 millions d’internautes recensés dans les statistiques officielles, le pays asiatique fait autant rêver les grandes sociétés du Web que grinçer les dents des défenseurs des Droits de l’Homme.

Au centre de la polémique, Google, Microsoft, Yahoo! et Cisco. Ces sociétés sont accusées de donner des informations confidentielles sur leurs utilisateurs afin de convaincre le gouvernement local de les laisser s’implanter en Chine. Ces quatre monstres de l’Internet auraient accepté de censurer les recherches en ligne et fermer des sites au contenu gênant aux yeux du gouvernement chinois. Yahoo! aurait même été jusqu’à permettre l’arrestation de plusieurs internautes chinois. Mary Osako, porte-parole de Yahoo! tente de se justifier dans un email adressé à l'agence Associated Press : "Toutes les sociétés américaines et internationales opérant en Chine sont confrontées au même dilemme de l'application de lois qui manquent de transparence et peuvent avoir des conséquences gênantes et contraires à nos propres principes" avant de faire un appel du pied au gouvernement américain : "Le gouvernement américain doit faire tout ce qu'il peut pour nous aider à continuer de fournir des services dont nous savons qu'ils peuvent profiter aux citoyens de Chine et à le faire de façon conforme à nos principes et valeurs".

La Chine fait décidemment beaucoup parler d’elle en ce moment dans le milieu de l’Internet puisqu’une loi vient d’être déposée interdisant les cyber-cafés aux personnes de moins de 18 ans. Officiellement pour lutter contre « la drogue, les jeux d’argent et la prostitution », il est possible d’y voir une nouvelle fois que si le gouvernement chinois semble voir d’un bon œil Internet en tant qu’outil de travail et de surveillance, il n’en est pas du tout de même au niveau des loisirs. Pointée du doigt dans de nombreux domaines, la Chine tente en tout cas de faire bonne figure en matière de droits d’auteurs puisque la lutte contre le piratage et les téléchargements en peer to peer bat son plein. 76 sites permettant le téléchargement illégal (dont 14 faisaient l’objet d’accusations de pays étrangers) viennent ainsi d’être fermés.

Libellés :

2 Comments:

  • Google désire vraiment s'installer en Chine et s'est effectivement plier aux exigences du gouvernement chinois pour rendre inaccessible certain site via son moteur.

    Seulement, il était possible de désactiver le filtre « chinois » de google.cn en tapant ses requêtes en majuscules. Lorsque le gouvernement s’est rendu compte du problème, il a aussitôt fermé le site... :)

    By Anonymous Aurélien, sur Blog emarketing  

  • Maintenant il y a 300 millions d'internautes en Chine, et ce n'est pas fini!

    By Anonymous Willy, sur Blog emarketing  

Enregistrer un commentaire

Créer un lien

Blog e-marketing - Accueil