Blog Webmarketing, E-commerce et Referencement par Olivier Douard

vendredi, mars 10, 2006

L'e-Modèle Britannique

Les britanniques ont adopté Internet dans leur vie de tous les jours. Concrètement (et surtout économiquement), cela se répercute sur les chiffres du commerce en ligne. En 2005, l'e-commerce anglais s’est élevé à 12 milliards d’euros. Une augmentation de 30% en un an qui met ainsi la pression sur le commerce en magasin qui s’est élevé au cours de la même année à 13,7 milliards d’euros. La vente en magasin menaçée ? N’exagérons pas mais les chiffres provenant de la Grande-Bretagne sont tout de même éloquents. Sur la semaine précédant Noël, les téléchargements de singles en version électronique ont ainsi dépassé les singles classiques (312 000 téléchargements contre 282 000 achats d’un single au format CD).

Comment expliquer les chiffres de nos voisins ? Une étude demandée par Google à l’institut TNS (du 7 au 9 février 2006) montre que les britanniques passeraient plus de temps devant leur ordinateur à surfer sur Internet que devant leur télévision (2h44 pour Internet contre 2h28 pour la télévision). Parmi les personnes intérrogées, ce sont particulièrement les 16-24 ans qui augmentent les chiffres du temps passé sur Internet. Suite à cette étude, il est possible de dessiner un profil type de l’internaute britannique passant le plus de temps sur Internet par jour. Celui-ci serait un homme, habitant Londres ou l’Ecosse, particulièrement tourné vers le commerce électronique (l’internaute britannique dépenserait par an sur Internet 446 livres soit 650 euros) et bénéficiant d’une connexion haut débit. Car si les britanniques sont aussi portés vers l’Internet, les structures y sont pour beaucoup. Ainsi, l’Ofcom (le régulateur britannique des télécommunications) affirmait il y a quelques jours que le Royaume-Uni avait dépassé les 10 millions de connexions haut-débit.

L’e-commerce grand public français n’est néanmoins pas à montrer du doigt. C’est l’e-commerce B2B (pour Business to Business ou encore e-commerce inter-entreprises) qui semble en retard vis-à-vis des autres nations. La Fevad (Fédération des entreprises de vente à distance) a ainsi publié «Le commerce électronique inter-entreprises : un enjeu majeur pour l'économie française» dans lequel les recommandations aux entreprises mais aussi aux pouvoirs publics sont nombreuses afin d’accélérer le développement du e-commerce B2B en France. En extrapolant les chiffres de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis à la France, l'e-commerce B2B réprésenterait dans l’hexagone plus de 40 milliards d’euros. Le Livre Blanc de la Fevad.

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Créer un lien

Blog e-marketing - Accueil