Blog Webmarketing, E-commerce et Referencement par Olivier Douard

mercredi, mai 03, 2006

L'ironie publicitaire de Free

free fai comparatif publicite marketing online

« Essayer la comme ça vous l’aurez essayé ! ». C’est par ce slogan on ne peut plus clair que se présente l’offre alléchante de crétin.fr, site parodique lançé par le fournisseur d’accès à Internet Free. Depuis dimanche, Free s’est en effet lançé dans une grande campagne de pub ironisant sur les offres Internet de ses concurrents. Outre le site Internet, drôle et provocateur (« Toute ressemblance avec des offres existantes est malheureuse, bien qu’indépendante de notre volonté »), Free propose également des spots TV présentant les clients de Crétin.fr. "Avec cette campagne nous voulons surtout dénoncer les fausses promesses de certains opérateurs et les offres commerciales à priori alléchantes mais qui cachent en réalité de nombreux frais supplémentaires pour les abonnés" explique-t-on du côté de Free.

Fort de ses 1,6 millions d’abonnés et de ses fortes ambitions (l’objectif pour la fin de l’année est de passer la barre des 2 millions d’abonnées), Free n’en est pas à son premier coup d’essai. Le FAI est passé maître dans l’art du contre-pied publicitaire et son arrogance envers ses concurrents n’a en général d’égale que son agressivité au niveau des prix. Cette campagne arrive en tout cas à point nommé pour le fournisseur d’accès puique l’OCDE (l' Organisation de coopération et de développement économique) dans une étude parue hier mettant aux prises les offres Triple Play (Internet – Téléphonie – Télévision) de 23 pays, a souhaité mettre en avant l’offre de Free qu’elle juge « « la moins chère à la fois en terme absolu et lorsqu’on ajuste son prix par rapport aux indices de pouvoir d’achat ». Iliad, la maison mère de Free, savoure cette annonce et surfe sur une action boursière en pleine forme.

Pour en revenir à la publicité, la forte concurrence sur le marché des FAI poussent ses acteurs à se démarquer par un message innovant et souvent très agressif. Les fournisseurs d’accès ont d'ailleurs souvent eu des problèmes avec la justice du fait de leurs publicités. En 2004, un procès remporté par Free sur le fournisseur d’accès historique France Telecom avait vu ce dernier soumis à une forte amende et interdit de citer ses concurrents dans ses futures publicités comme il se l’était permis cette année là. En fin d’année dernière, le BVP (Association des professionnels pour une publicité responsable) avait mis le doigt sur une publicité mensongère généralisée par les FAI. En effet, ces derniers communiquent tous sur le débit Internet ATM (débit théorique) au lieu du débit IP (réel). La différence entre ces deux débits (le premier mesuré chez le répartiteur, le deuxième chez le client) peut aller jusqu’à 25% trompant alors le consommateur sur le débit qu’il aura choisi. Free également, il y a seulement 4 mois, s’est retrouvé condamné par ses propres clients pour publicité mensongère (une affaire remontant à 2004 où le passage d’un modem classique à la Freebox pour les clients Free devaient selon la publicité se réaliser gratuitement).

Libellés : , ,

1 Comments:

  • Et déjà des ennuis judiciaires !

    France Telecom vient d'assigner Free en justice et a exigé le retrait des spots TV et du site crétin.fr.

    Le tribunal du commerce de Paris a estimé qu'il n'y avait pas matière à donner suite à ces demandes..

    Néanmoins, vous pourrez vous rendre compte que le site crétin.fr a changé : il est passé du jaune au rose, et certains termes ont changé ! Un spot TV a même été retiré !

    Réactif !

    (Source : Freenews)

    By Anonymous Florian MARLIN, sur Blog emarketing  

Enregistrer un commentaire

Créer un lien

Blog e-marketing - Accueil