Blog Webmarketing, E-commerce et Referencement par Olivier Douard

lundi, avril 17, 2006

Le .BZH après le .CAT?

bretagne blog breton .BZH

Breton, je me dois de diffuser l’information à mon humble échelle. Une association bretonne nommée PointBZH milite auprès de l’ICANN afin d’obtenir la mise en place d’une nouvelle extension, le .BZH. L’association souhaite s’appuyer sur l’exemple des DOM-TOM qui possèdent déjà leurs propres extensions (.gp pour la Guadeloupe, .mq pour la Martinique, .re pour la Réunion et .gf pour la Guyane Française). L’objectif du .BZH ? Promouvoir la culture bretonne et l’identité de la région sur Internet. « Que ce soit pour une entreprise, une association ou un particulier, comment mieux communiquer 'la touche bretonne' sur son site qu'en y adjoignant le .bzh » précise l’association. Afin de peser auprès de l’ICANN (Internet Corporation For Assigned Names and Numbers), PointBZH a lancé sur son site Internet une pétition virtuelle déjà signée par plus de 8000 internautes. Le .BZH espère en tout cas suivre les traces du .CAT. La catalogne, région à l’identité très forte en Espagne possède en effet depuis peu son extension et fait figure de première extension régionale. A partir du 23 avril 2006, l’ouverture au .CAT sera ouverte à tous (l’extension est pour l’instant réservée aux administrations et organismes régionaux) à condition de « justifier d'un lien avec la communauté linguistique et culturelle catalane ».

Le .CAT a en tout cas donné des idées et les projets fleurissent. Ainsi, le .BERLIN devrait très prochainement être examiné par l’ICANN. Le projet souhaite renforçer encore plus un Internet de proximité avec des adresses comme taxi.berlin ou encore zoo.berlin (pour la petite histoire, zoo.de est possèdée par une animalerie allemande). L’objectif des berlinois serait d’ouvrir l’extension au cours de l’année 2007, sous réserve de l’acceptation de l’ICANN bien sur. D’autres extensions devraient suivrent dans la foulée, le .SCO pour l’écosse, le .TOKYO ou encore le .NYC pour la ville de New York.

Libellés :

3 Comments:

  • J'approuve grandement mon cher Oscar, vivant actuellement à Barcelone, je ressens très fortement cette culture catalane...
    Mais attention ceci est liée à l'histoire des communautés autonomes d'Espagne et ne peut pas être comparé avec la France, car en Espagne il est mal vu de dire Espagne ou espagnol...
    Mais je sais que les bretons sont têtus comme les catalans et obtiendront leur .bzh (NDD qui rapelle l'acool du même nom!).

    Allez je remplierai votre questionnaire d'ici peu, bon courage à Tonton Oscar et à tous les autres!!!

    By Anonymous Bixente, sur Blog emarketing  

  • Mon cher Oascar, Il est bien vrai que dans une économie européen et même mondial pour grand nombre d'entre nous, le .bzh peu sembler ridicule. Quelle oppportunité de prendre un .bzh ? quelles stratégie web ?

    A part les activités de tourisme ?

    Et si une nouvelle stratégie de communication voyait le jour : les entreprises originaire ou travaillant en Bretagne pourraient y voir une opportunité de communication? E.Leclerc ne devrait pas tarder à acheter du .bzh ....

    Bon stage mon vieu.

    Hugues Courcier. (va donc voir http://huguescourcier.blogspot.com ...)

    By Blogger Hugues Courcier, sur Blog emarketing  

  • Je pense que la société breizh cola va etre interessée :)

    Plus sérieusement, la multiplication des tld peut devenir problématique.

    Il peut être intéressant de disposer de son nom de domaine avec toutes les tld existantes. Non pas pour utiliser directement toutes ces extensions mais tout simplement pour ce "protéger".

    Un problème de budget peut alors se poser : .com, .net, .org, .info, .biz, .fr et même maintenant .eu, à la fin la note annuelle commence à être salée. Surtout si l'on double le budget, par exemple pour un NDD avec et sans tiret...

    By Anonymous Aurélien, sur Blog emarketing  

Enregistrer un commentaire

Créer un lien

Blog e-marketing - Accueil